Accident Vasculaire Cérébral

Généralités sur l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Nommé par le passé Apoplexie et Accident cérébro-vasculaire (ACV), l’Accident Vasculaire Cérébral  plus connu sous l’acronyme AVC, est une attaque cérébrale.

« L’AVC est une urgence médicale : il peut être fatal et, dans la moitié des cas, il entraîne des séquelles d’autant plus importantes que le traitement aura été retardé. »

  • 3e motif de mortalité en France, juste après le cancer et les maladies cardio-vasculaires.

  • Environ 150 000 français sont touchés chaque année par un AVC.

  • Moyenne d’âge des patients atteints d’AVC : 73 ans.

  • 20% des patients (30 000 personnes environ) ont moins de 20 ans !

  • Environ 10 millions de personnes dans le monde sont atteintes par un AVC.

  • 1% des patients victimes d’un AVC bénéficie d’une thrombolyse et 15% des patients devraient en bénéficier.

Sources chiffrées : Les chiffres clés de l’AVC sante.gouv.fr, L’AVC en chiffres franceavc.com

Déficit neurologique d’origine vasculaire causé par un infarctus ou une hémorragie au niveau du cerveau, l’AVC est une défaillance circulatoire sanguine affectant des régions du cerveau.

Symptômes et causes d'un Accident vasculaire cérébral

Survenant des suites d’une obstruction ou d’une rupture d’un vaisseau sanguin, l’AVC provoque l’anéantissement des cellules nerveuses, par une privation d’oxygène et d’éléments nutritifs essentiels.

AVC

Nombreuses études essayent de trouver plusieurs facteurs de risque qui puissent être surveillés, mais les signes précurseurs d’une crise amenant à l’Accident Vasculaire Cérébral restent encore limitées.

En règle générale, les personnes ayant survécu à un AVC peuvent subir des conséquences très variables et gardent parfois des séquelles qui dépendent de la région du cerveau touchée et des fonctions qu’elle maîtrise.

 

© Sources/Auteurs:

Mise à jour du site AVC le 19 Octobre 2012 

Articles récents

10ème Journée mondiale de l’AVC

AVC Journée mondialeLe lundi 29 octobre 2012 se déroulera la 10ème Journée mondiale de l’AVC. Campagne de sensibilisation importante, cette journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral (World Stroke Day en anglais) ne doit pas être ignorée puisqu’elle informe sur des gestes simples à propos d’un problème de santé publique majeur.

L’AVC est « la première cause de handicap permanent acquis de l’adulte dans les pays industrialisés » et tout le monde peut être concerné par ce problème de santé. La journée mondiale sera suivie par de nombreux établissements de santé et associations en France, regardez autour de chez vous, vous pourrez vous informer et apprendre les signes et bons réflexes à savoir sur l’AVC.

Les symptômes d’un AVC : A ne pas oublier, en cas d’apparition brutale d’éventuels troubles neurologiques, qui peuvent se révéler par des signes visibles comme une difficulté à parler ou à comprendre, la bouche asymétrique ou encore la faiblesse, voire la paralysie d’un membre Appelez le 15 en Urgence !

A noter aussi, qu’un clip musical téléchargeable de sensibilisation et d’informations sur l’AVC sera disponible sur le site  www.avcvitele15.com à partir du 23 Octobre 2012.

Apprendre à identifier les signes de l’Accident Vasculaire Cérébral et acquérir le bon réflexe en urgence : C’est appeler le 15 le plus rapidement possible.

1) L’AVC est une urgence médicale. Il faut connaître les signes d’un AVC : perte brutale de la force musculaire d’une moitié du corps, perte de la vision ou du langage, mal de tête brutal et violent, chute inexpliquée. Le bon réflexe est  d’appeler immédiatement le 15, afin d’être hospitalisé en urgence car on dispose de traitements qui sont d’autant plus efficaces qu’ils sont administrés tôt.

2) L’AVC peut être prévenu. L’hypertension, le diabète, le tabac, le surpoids ou l’obésité, l’excès de cholestérol, la sédentarité,  les maladies du cœur favorisent la survenue des AVC dans un grand nombre de cas. Il faut également identifier les accidents ischémiques transitoires (AIT) qui durent quelques minutes et récupèrent spontanément mais qui annoncent un AVC constitué. Traiter un AIT permet de prévenir l’AVC.

3)  Après un AVC, le patient et son entourage iront mieux s’ils comprennent le mécanisme de leur maladie, les conséquences sur la vie quotidienne et les mesures de prévention d’une récidive. Surveiller son poids régulièrement fait partie des mesures efficaces que tout le monde peut entreprendre soit pour prévenir l’AVC soit pour éviter une récidive. Après un premier AVC, il est déterminant de comprendre son traitement pour le prendre de manière précise. En France, chaque année, 150 000 nouveaux cas sont recensés et la moitié d’entre eux garderont des séquelles invalidantes. Des études récentes montrent une augmentation de l’AVC chez les moins de 65 ans. De  plus, l’AVC représente en France, la première cause de mortalité chez la femme.

Sources CHU Nice (Document PDF). et Sante.gouv.fr

Mise à jour 19 Octobre 2012

© Sources/Auteurs:

 

  1. Classement des Hôpitaux 2012 : prise en charge de l’AVC Laisser une réponse